LA TRADICIOUN

 

La TRADICIOUN

 

La Tradition (Prov. Tradicioun) du latin Traditio, action de transmettre (lui-même formé de trans, à travers, et de dare, donner).

Nous y sommes particulièrement attachés en Provence.

Mais attention, il ne s’agit pas d’une tradition figée, immuable ; il s’agit au contraire d’un concept nécessaire à la Vie ; il s’agit pour nous d’assumer un héritage, de le transmettre et de l’enrichir et pour cela de donner une part de nous même ; la Tradition passera à ceux qui viendront après nous en portant en elle, comme des couches alluviales, ce que nos aïeux ont  donné et ce que nous même nous sommes capables à la fois de recevoir et de donner.

La Tradition loin d’être un attachement stérile au passé est la condition sine qua non de l’avenir.

C’est la condition d’une vie juste et équilibrée.

Nous en sommes les vecteurs temporaires et humbles ; comme l’arbre, la Tradition doit plonger ses racines dans le sol et s’élancer vers le Ciel, vers la Lumière, grace à son feuillage.

Notre Tradition à nous, Provençaux, notre Tradicioun, nous est chère, car elle témoigne d’un passé au cours duquel l’homme  a toujours vécu en harmonie avec la belle nature qui nous entoure,  en harmonie avec ses semblables.

C’est à ce prix que l’homme Provençal  a su se maintenir en portant au cœur cette douceur empreinte de fierté et cet amour du beau qui marquent le fond de notre caractère ; même si nous savons bien que nos défauts sont aussi grands que nos qualité.

Oublions-nous un instant cette nécessaire harmonie entre nous et notre Terre Provençale et c’est la catastrophe ; inondations dramatiques par la négligence des hommes et oubli des leçons du passé ; bétonnage de nos plages ; incendies gigantesques : qui pourra oublier les inondations d’Arles en décembre 2003,  l’incendie de Sainte Victoire en Août 1989 ???

A chaque fois, à l’origine, un mépris des leçons du passé.

Aujourd’hui on veut nous tuer la Crau, au nom de la sacro sainte Rentabilité : quel désastre en pouvons-nous attendre ?

Je n’ai pas la fibre écologiste, ni réactionnaire, ni révolutionnaire,  simplement je vois que chaque fois la Provence paie le prix fort.

La Tradicioun, c’est la langue, aujourd’hui tombée en désuétude (cf. la rubrique « accent ») mais pieusement conservée  grâce aux soins attentifs de quelques-uns .

C’est notre costume, celui de nos femmes, si beau, et celui de nos hommes à la belle prestance, nos indiennes tissus de coton chatoyants.

C’est le regard bienveillant que nous portons sur le Monde, simplement, humblement comme nos Santons.

C’est, croyants ou incroyants, la relation intime que nous avons avec le temps de Noël, fête du Sauveur pour les Chrétiens, ou célébration immémoriale du Solstice d’Hiver, instant où renaît la Lumière du cœur de l’Hiver : un simple exemple à cet égard, l’incroyable vivacité de la coutume qui consiste à mettre à germer quelques grains le jour de la Sainte Barbe.

Notre Tradicioun c’est bien d’autres choses encore, vivantes et vivifiantes, dont nous comptons bien parler sur ce site sans prétention.

 

Tradicioun : je détiens la photo d’un tout petit garçon, votre serviteur, en tenue gardianne, prise en 1953, alors qu’il avait quelques 4 ans, en équilibre précaire sur son cheval ( de bois ) ; il tient dans la main un trident deux fois plus haut que lui. Ce trident, comme le Labarum du Lion d’Arles (voir la rubrique Ab Ira Leonis), lui garantit l’équilibre. A côté de lui, sec et droit comme un if, son arrière grand-père, 92 ans alors (il était né sous le Second Empire et en gardait mémoire), qui l’aide à tenir la hampe. Ces deux mains, celle de l’enfant et celle du vieillard, qui tiennent conjointement le trident sont pour moi le plus exact symbole de la notion de Tradition : un passage de relai, à travers les générations, qui permet aux anciens de continuer à vivre longtemps après qu’ils soient retournés à la poussière ; qui permet aux jeunes pousses de s’enraciner dans un sol fécond, de s’y nourrir et y trouver équilibre et force nécessaires à leur croissance, avant de passer à leur tour, après l’avoir enrichi de leur propre vécu, le témoin à ceux qui se lèvent après eux. C’est un peu ce que très modestement j’essaie de faire ici.

                                                                                                                        Marscioun.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

copie-de-lotus-bleu-banniere.jpg
Les Plantes peintures et croquis lumiere MEMORY reverie

ORIGAN 

bannie-a-m-1.jpg

Banniere oeka

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site